JLE

Hématologie

MENU

Syndrome de Sézary Volume 30, numéro 1, Janvier-Février 2024

Illustrations



  • Figure 1

  • Figure 2
Auteurs
1 Service de dermatologie, hôpital Saint-Louis, AP-HP ; Centre coordinateur national du réseau de cancers rares INCa lymphomes cutanés, Paris, France
2 Inserm U976, Paris, France
3 Université Paris Cité, Paris, France
4 Inserm U1160, Paris, France
5 Laboratoire d’hématologie biologique, hôpital Saint-Louis, AP-HP, Paris, France
6 Inserm U955, hôpital Henri-Mondor, Créteil, France
7 Laboratoire de pathologie, hôpital Saint-Louis, AP-HP, Paris, France
* Tirés à part : A. de Masson <adele.demasson@aphp.fr>

Les lymphomes T cutanés constituent un groupe diversifié de néoplasies lymphocytaires T, caractérisées par une infiltration initiale de la peau, et, parfois, une extension vers les ganglions lymphatiques, le sang et les organes internes. Le syndrome de Sézary est une forme érythrodermique qui se distingue par la présence significative de cellules tumorales circulantes du sang périphérique. De nombreuses avancées ont vu le jour au cours des dernières années, tant sur le plan diagnostique que thérapeutique, dans cette maladie, et nous en proposons ici une revue non exhaustive.