JLE

Hématologie

MENU

Pre-therapeutic assessment of chronic lymphocytic leukaemia: what are the genetic tests and why? Article à paraître

Illustrations


  • Figure 1

Tableaux

Auteur
Hématologie biologique, hôpital Avicenne, Bobigny, France
* Tirés à part

A l’ère des traitements ciblés, la prise en charge de la leucémie lymphoïde chronique (LLC) a évolué. Le bilan génétique préthérapeutique est indispensable aujourd’hui pour le choix de la stratégie thérapeutique adaptée à chaque patient. La LLC est une hémopathie dont l’évolution clinique est hétérogène, un tiers des patients n’étant jamais traité. D’autre part, les rechutes sont fréquentes et les patients reçoivent souvent plusieurs lignes de traitement. Les marqueurs génétiques sont de deux types: (1) prédictifs de la réponse au traitement, qui orientent le choix thérapeutique et/ ou (2) pronostiques, qui aident è stratifier les patients pour un meilleur suivi. La décision d’entreprendre un traitement reste basée sur le stade clinique. Le bilan génétique va permettre d’orienter le traitement vers la chimiothérapie ou les traitements ciblés. En effet, il est basé sur le statut mutationnel de TP53 et des IGHV (gène de la partie variable des chaînes lourdes des immunoglobulines). Le statut muté de TP53 contre-indique la chimiothérapie basée sur les analogues de purines comme la fludarabine. Le statut IGHV muté est prédictif d’une très bonne réponse à cette dernière. D’autres marqueurs sont pronostiques et vont aider à stratifier les patients en fonction du risque d’évolution. Les recommandations actuelles, en dehors des essais cliniques, sont d’évaluer le statut mutationnel de TP53–déletion 17p (del[17p]) et mutations–avant toute ligne de traitement et le statut mutationnel des IGHV ainsi que la présence de la délétion 11q, 13q, la trisomie 12 par hybridation in situ en fluorescence (FISH), un caryotype conventionnel étant recommandé.