John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Les antigènes associés aux tumeurs humaines : de leur identification à leur utilisation thérapeutique Volume 7, numéro 4, Juillet - Août 2001

Auteurs
Laboratoire cytokines et immunologie des tumeurs humaines, U. 487 Inserm, Institut Gustave-Roussy, 94805 Villejuif cedex.

Les lymphocytes T jouent un rôle clé dans la surveillance immunitaire contre les cellules tumorales. La reconnaissance de ces dernières cellules par les lymphocytes T dépend de la présentation à leur surface de complexes antigéniques formés de peptides spécifiques et de molécules du complexe majeur d'histocompatibilité (CMH). Lorsqu'ils sont liés aux molécules de classe I ou de classe II du CMH, ces peptides deviennent accessibles à la reconnaissance par le récepteur des lymphocytes T (TCR). Plusieurs antigènes reconnus à la surface des cellules tumorales, en particulier de mélanome, par les cellules T cytotoxiques (CTL) ou les cellules T auxiliaires (Th) ont été identifiés grâce en particulier à des approches génétiques et biochimiques. Ces antigènes tumoraux peuvent servir de cibles pour des réponses cytotoxiques dont le but est de détruire la tumeur tout en préservant les tissus sains. Ils sont classés en au moins quatre sous-groupes : les antigènes spécifiques de tumeurs, les antigènes de différenciation et les antigènes codés par des gènes mutés ou sur-exprimés dans les tumeurs. L'identification de tels antigènes tumoraux a permis d'envisager des nouvelles stratégies d'immunothérapie et des essais de vaccinations anti-tumorales sont en cours.