John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Impact de la pandémie Covid-19 sur l’activité nationale et les risques afférents à la greffe de cellules souches hématopoïétiques - Une étude rétrospective conjointe de la Société francophone de greffe de moelle et de thérapie cellulaire et de l’Agence de la biomédecine, et une revue de la littérature Volume 29, numéro 4, 2023-07-01

Illustrations


  • Figure 1

  • Figure 2

  • Figure 3

  • Figure 4

  • Figure 5

Tableaux

Auteurs
1 Service d’hématologie et greffe, hôpital Saint-Louis, AP-HP et université Paris Diderot, Paris, France
2 Direction du prélèvement et greffe de CSH - Agence de la biomédecine
3 Service d’hématologie, Sorbonne Université, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris, France
* Tirés à part : A. Xhaard
Liens d’intérêts : Les auteurs déclarent n’avoir aucun lien d’intérêt en rapport avec cet article.Les données rapportées dans cet article sont issues du rapport d’activité 2020 du Registre France greffe de moelle et des données SFGM-TC.

La diffusion mondiale du Sars-Cov-2, au printemps 2020, a été responsable d’une morbidité et d’une mortalité importantes, en particulier chez les patients âgés, comorbides ou immunodéprimés, à l’exemple des receveurs d’allogreffe de cellules souches hématopoïétiques (CSH). La Covid-19 a également eu un impact organisationnel important sur le système de santé français. Cet article résume, dans un premier temps, l’impact de la Covid-19 sur l’activité d’allogreffe de CSH (en particulier à partir de donneurs non apparentés) dans les centres de la Société francophone de greffe de moelle et de thérapie cellulaire en 2020. Nous rapportons ensuite les caractéristiques des infections par le Sars-Cov-2 des patients receveurs d’allogreffe de CSH, et les facteurs de risque de sévérité et de mortalité, ainsi que la réponse immunitaire humorale et cellulaire de ces patients au vaccin contre le Sars-Cov-2.