John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Sérologie Covid-19 en Ehpad et soins de longue durée : prévalence de la séroconversion au CHU Amiens-Picardie Article à paraître

Tableaux

Auteurs
1 Service de gériatrie, CHU Amiens-Picardie, Amiens, France
2 Service des maladies infectieuses, CHU Amiens-Picardie, Amiens, France
3 Laboratoire de virologie, CHU Amiens-Picardie, Amiens, France
4 UR4294, Équipe AGIR, CHU Amiens-Picardie, Amiens, France
5 Laboratoire de neurosciences fonctionnelles et pathologies - EA 4559, Université Picardie Jules-Verne, Amiens, France
* Correspondance

Introduction

Depuis décembre 2019, une maladie virale impliquant le coronavirus SARS-CoV-2 est responsable d’une pandémie mondiale. Les personnes âgées fragiles sont les plus touchées. L’Ehpad et les unités de soins de longue durée (USLD) du CHU Amiens-Picardie ont enregistré leurs premiers cas en février 2020, ayant conduit à l’ouverture d’une unité dédiée au Covid-19 et à la mise en place de protocoles de confinements spécifiques.

Méthode

Étude descriptive sur la prévalence d’une séroconversion au Covid-19 et état des lieux de l’impact de l’épidémie au sein de l’Ehpad et des USLD.

Résultats

Au 15 et 16 juin 2020, la sérologie Covid-19 était positive pour 146 (66,1 %) des résidents testés. Le taux de séroconversion était de 88,7 % en Ehpad et 45,6 % en USLD avec une différence significative (p < 0,001).

Discussion

Lors de la période d’épidémie, il n’a pas été enregistré un index de surmortalité au sein de ces structures du CHU Amiens-Picardie. Chez certains patients fragiles, le rôle de l’immunosénescence peut être évoqué avec l’absence de réaction inflammatoire.Cette étude montre que la prévalence d’une séroconversion et donc d’une contamination, est moins importante lorsque le patient est isolé dans une unité dédiée par rapport à un confinement au sein de sa propre unité.