John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Rôle des interventions non médicamenteuses pour vieillir en bonne santé Volume 18, numéro 3, Septembre 2020

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2

Tableaux

Auteurs
1 Laboratoire EA4556 Epsylon, Université de Montpellier, Plateforme Universitaire CEPS, Montpellier, France
2 Laboratoire Euromov, Université de Montpellier, Plateforme Universitaire CEPS, Montpellier, France
3 Plateforme Universitaire CEPS, Montpellier, France
* Correspondance

L’offre en interventions non médicamenteuses (INM) s’élargit continuellement pour les personnes de plus de 60 ans, aussi bien en prévention qu’en thérapeutique. Sélectionnées de manière empirique depuis des siècles ou apparues récemment à grand renfort d’études épigénétiques, d’essais cliniques et d’innovations technologiques, l’essor des INM s’amplifie et se diversifie dans le monde. Des questions résiduelles concernent 1) leur périmètre qui semble se recouper avec celui des médecines alternatives ; 2) leur évaluation qui semble impossible selon certains chercheurs ; et 3) leur mise en œuvre chez les personnes âgées qui semble trop contraignante. L’article répond à ces trois questions et présente ensuite des outils numériques développés par la Plateforme universitaire CEPS facilitant l’évaluation des INM dans le domaine du bien-vieillir. La mutation du système de santé, devenue nécessaire pour répondre aux besoins des baby-boomers, va élargir l’arsenal des solutions pertinentes pour la santé, leur combinaison dans une médecine et une approche de santé devenues personnalisées, compréhensives et intégratives. Les INM vont y jouer un rôle majeur au cours du siècle. Ces pratiques se distinguent des médecines alternatives, des messages généraux de santé publique et des offres socioculturelles par une recherche continue, une démarche qualité et une traçabilité des usages. Les INM constituent aujourd’hui un écosystème complémentaire des traitements biomédicaux dont la consolidation économique et juridique est croissante.