John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Repérage de la fragilité par l’usage de la grille SEGAm (volet A) en consultation neurogériatrique Volume 16, numéro 3, Septembre 2018

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4

Tableaux

Auteur
Département de médecine interne-gériatrie-thérapeutique, CHU Rouen, Site Saint-Julien, Rouen, France
* Tirés à part

À l’heure actuelle, il est acquis que le dépistage de la fragilité chez le sujet âgé est un enjeu majeur de santé publique. De nombreuses échelles ont vu le jour, dans le but de dépister/mesurer la fragilité. Méthodes : étude prospective, observationnelle réalisée chez des sujets âgés de plus de 75 ans, venant en première consultation neurogériatrique, du 03 juillet 2017 au 18 août 2017 inclus au CHU Rouen, et bénéficiant du dépistage de la fragilité par l’usage de la grille SEGAm (volet A), ceci corrélé avec l’avis subjectif de l’infirmière. Résultats : 58 patients ont été inclus, avec un âge moyen de 82,1 ± 3,87 ans (âge extrême : 75-95), et une légère prédominance féminine (37 sujets ; 63,8 %). Le score de Charlson moyen était de 2,31 ± 1,75. Les aides à domicile étaient présentes pour 34 patients, soit 58,6 % de la série. Les sujets âgés étaient en couple pour 35 patients, soit 60,3 % de la série. Le poids moyen dans la série est de 74,5 ± 14,67 kg. L’indice de masse corporel moyen de la série est de 26,85 ± 4,79. Le score de MMSE moyen est de 22,8 ± 3,28. Les sujets âgés non fragiles, selon la grille SEGAm (volet A), représentent 45 patients soit 77,6 % de la série, alors que les sujets âgés fragiles représentent 13 patients (22,4 %). Le score de SEGAm moyen est de 6,3 ± 3,59. Le temps de réalisation de score de SEGAm (volet A) est de l’ordre de 6,2 min. Selon le ressenti de l’équipe infirmière, 36 patients âgés (62 %) étaient peu fragiles, 15 patients âgés (26 %) étaient fragiles, alors que 7 patients âgés étaient très fragiles (12 %). Le kappa de Cohen était estimé à 0,56 (IC95 : 0,33-0,79). Ainsi la concordance, selon le kappa de Cohen, est estimée comme moyenne. Conclusion : Le score de SEGAm semble un score adapté en ambulatoire. Il est facile d’utilisation, permet une évaluation globale du patient et n’est pas chronophage. L’objectif de ce travail est de pouvoir développer au mieux des consultations de fragilité voire un hôpital de jour, véritable objectif des principaux centres hospitaliers.