John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Place des explorations digestives couplées dans le bilan d’une carence martiale chez le sujet âgé Article à paraître

Tableaux

Auteurs
1 Service de gériatrie aiguë polyvalente, Hôpital Charles-Foix, AP-HP Sorbonne Université, Ivry-sur-Seine, France
2 UFR Médecine Sorbonne Université, Paris, France
* Correspondance

La carence martiale est une pathologie fréquente chez les patients âgés. Elle est le plus souvent due à des lésions digestives et se pose donc la question de la balance bénéfice-risque et de la rentabilité des explorations digestives chez les patients âgés.Les recommandations anglaises préconisent de réaliser des explorations digestives couplées (fibroscopie oeso-gastro-duodénale (FOGD) et coloscopie) dans le même temps, sans qu’il n’existe de limite d’âge supérieur. Dans les études réalisées chez les plus de 75 ans, la rentabilité diagnostique varie entre 63 et 68 %, ce qui est semblable à celle chez les plus jeunes, avec environ 40 % de lésions hautes et de lésions basses. La découverte simultanée de lésions digestives hautes et basses représente environ 10 % des patients âgés. Les complications de la FOGD sont rares et essentiellement liées à l’anesthésie, tandis qu’il existe un petit sur-risque de perforation chez les plus âgés, moins important en cas de coloscanner. Les contre-indications aux endoscopies digestives sont exceptionnelles. En cas d’endoscopies négatives se posera la question de la poursuite ou non des explorations.