John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Mortalité et indépendance fonctionnelle un an après chirurgie pour fracture de l’extrémité supérieure du fémur : comparaison fracture extracapsulaire versus fracture intracapsulaire Volume 17, numéro 2, Juin 2019

Auteurs
1 Service de chirurgie orthopédique et traumatologique, CHU Dijon Bourgogne, France
2 Service de médecine interne gériatrie, Pôle personnes âgées, CHU Dijon Bourgogne, France
3 UMR Inserm, U1093 cognition, action, plasticité sensorimotrice, Université de Bourgogne Franche-Comté, Dijon, France
* Correspondance
  • Mots-clés : fracture extra-capsulaire, fracture extrémité fémorale supérieure, fracture intracapsulaire, mortalité, sujet âgé
  • DOI : 10.1684/pnv.2018.0769
  • Page(s) : 153-62
  • Année de parution : 2019

Objectifs : La fracture de l’extrémité supérieure du fémur (ESF) est de mauvais pronostic avec 20 à 33 % de décès. Cette étude rétrospective monocentrique a comparé la mortalité à 1 an des patients atteints de fracture intracapsulaire (FIC) à celle de ceux atteints de fracture extracapsulaire (FEC), de l’ESF. La récupération fonctionnelle et l’institutionnalisation à 1 an étaient aussi évaluées. Méthode : 100 patients, âgés de 83,2 ans, opérés d’une FIC avec pose d’arthroplastie totale (GFIC) étaient comparés à 100 autres malades, âgés de 83,6 ans, opérés d’une FEC par ostéosynthèse (GFEC). Résultats : A 1 an, la mortalité ne différait pas significativement entre les 2 groupes (23 % pour le GFEC vs 22 % pour le GFIC), tandis que l’indépendance à la marche sans aide technique était meilleure dans le GFIC (42,3 % vs 27,3 %, p = 0,047) et le taux d’institutionnalisation était plus élevé dans le GFEC (35,8 % vs 17,3 %, p = 0,043). Conclusion : Comparée à l’ostéosynthèse, l’arthroplastie totale de hanche n’entraîne pas de surmortalité, malgré sa lourdeur. Ainsi, se pose la problématique de choix entre ces deux techniques pour le traitement des FEC.