John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Mémoire prospective, émotions et maladie d’Alzheimer Volume 19, numéro 3, Septembre 2021

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
1 EA 4468, Institut de Psychologie, Centre Henri-Piéron, Université de Paris, France
2 Service de Consultation, Hôpital Sainte-Périne, Paris, France
* Correspondance

Objectif

La mémoire prospective (MP) renvoie à la capacité à mémoriser des actions à réaliser dans le futur. L’objectif de cette étude était d’étudier les liens entre la MP et les émotions chez des patients atteints de la maladie d’Alzheimer (MA), afin de vérifier si l’effet de positivité lié à l’âge était présent et pourrait améliorer leurs performances.

Méthodes

Vingt patients atteints de MA au stade léger et 20 participants âgés sains ont été inclus dans cette étude. Ils devaient visionner une vidéo filmée dans un centre commercial et se rappeler de courses à faire après un temps donné (« time-based ») ou en passant devant des magasins particuliers (« event-based »). Lors de la phase d’apprentissage, les liens indice-action, faibles ou forts, étaient associées à des valences émotionnelles positives, négatives ou neutres.

Résultats

Les analyses ont montré que les performances des patients étaient significativement inférieures à celles des participants âgés sains à la fois en condition de tâche « event-based » et « time-based ». Cependant, les patients ont obtenu des scores comparables à ceux des contrôles dans les tâches « event-based » associées à une valence positive, et ce uniquement lorsque le lien indice-action était fort.

Conclusion

Associer des stimuli positifs à des paires indice-action ayant un lien fort semble permettre aux patients MA de compenser leurs difficultés en mémoire prospective.