John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Facteurs de risque de réadmission aux urgences chez les personnes âgées de 75 ans ou plus : une revue systématique de la littérature Volume 19, numéro 3, Septembre 2021

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
1 Pôle gérontologie, CHU Montpellier, Université de Montpellier, France
2 Service des urgences - SAMU – SMUR, CHU Montpellier, Université de Montpellier, France
3 Service des urgences - SAMU – SMUR, CHU Nîmes, France
4 Service de gérontologie, CHU Nîmes, France
5 CHU de Limoges, Pôle HU gérontologie clinique, Limoges, France, Université de Limoges ; IFR 145 GEIST ; Laboratoire de recherche sur le vieillissement et la santé digitale ; UR Unilim VieSante, Limoges, France
* Correspondance

Une revue systématique de la littérature a été menée pour lister les facteurs de risque de réadmission aux urgences chez les personnes de 75 ans et plus. Cette revue montre que certains facteurs socio-démographiques (âge élevé, sexe masculin, ne pas être célibataire), certaines comorbidités (pathologies cardio-respiratoires, diabète, altération cognitive, cancer, dépression), les antécédents de chute et la présence d’une altération d’autonomie avant l’admission sont davantage des facteurs de risque de réadmission aux urgences que la cause elle-même d’admission ou sa gravité chez les personnes de 75 ans et plus. Il reste à déterminer le meilleur score prédictif de réadmission chez les plus âgés et à déterminer si un repérage systématique des facteurs de risque associé à une prise en charge spécifique des sujets âgés à risque peut réduire le risque de réadmissions après un premier passage aux urgences.