John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Évolution de la consommation de psychotropes des patients hospitalisés à l’unité cognitivo-comportementale de Toulon Volume 18, numéro 3, Septembre 2020

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2

Tableaux

Auteurs
1 Unité cognitivo-comportementale, Centre hospitalier Toulon-La-Seyne-sur-mer, La Garde, France
2 Service d’évaluation médicale, Aix-Marseille université, APHM, Marseille, France
* Correspondance

Les symptômes comportementaux et psychologiques associés à la démence (SCPD) sont inscrits dans l’évolution de la maladie démentielle. Les unités cognitivo-comportementales (UCC) ont été créées afin d’optimiser la prise en charge des patients qui présentent ces SCPD. L’objectif principal de l’étude était de suivre l’évolution de la consommation de psychotropes entre l’entrée et la sortie de l’unité. L’objectif secondaire était de comparer les profils de prescriptions des deux principaux médecins. Méthode : Etude monocentrique, descriptive, rétrospective, entre mai 2016 et mai 2018. Résultats : La consommation de psychotropes des 123 patients restait stable à la sortie. Les prescriptions de neuroleptiques et d’antidémentiels diminuaient (p < 0,05) alors que celles de benzodiazépines hypnotiques et d’antidépresseurs augmentaient (p < 0,05). Le profil de prescription des deux médecins était similaire, hormis pour les co-prescriptions de neuroleptiques ou de benzodiazépines. Conclusion : L’optimisation des prescriptions de psychotropes est un objectif majeur de la prise en charge en UCC des sujets âgés atteints de maladie d’Alzheimer et maladies apparentées. L’analyse et les échanges de pratique doivent être poursuivis.