John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Étude de l’impact d’une prise en charge MAIA sur la réhospitalisation des patients âgés de 75 ans et plus Volume 19, numéro 2, Juin 2021

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4

Tableaux

Auteurs
1 Pôle santé publique et performance, Centre Hospitalier de Troyes, France
2 Comité universitaire de ressources pour la recherche en santé (CUR2S), Université de Reims Champagne Ardennes, France
3 Pôle Santé Autonomie, CHU de Reims, France
4 Pôle hospitalo-universitaire de gérontologie clinique, CHU de Nantes, France
* Correspondance

Introduction

La sortie d’hospitalisation est un moment clé dans la prise en charge du patient âgé de plus de 75 ans. L’organisation de la transition hôpital-domicile par des réseaux d’aides au domicile et de « care management » peut être efficace. L’hypothèse est que ce dispositif permet une réduction des taux d’hospitalisation à 30 jours.

Méthodes

Étude rétrospective de type cohorte multicentrique réalisée sur les patients suivis par la MAIA de l’Aube entre 2018 et 2020.

Résultats

Le risque de réhospitalisation était significativement plus faible à 30 jours parmi les patients MAIA (1,6  % vs 19,5 % ; p < 0,0001), ainsi qu’à 90 jours (4,8 % vs 35,8 % ; p < 0,0001). En revanche, les durées de séjour étaient plus longues dans ce groupe (20,9 vs 11 jours ; p = 0,005) et les patients consultaient plus souvent aux urgences (40,8 % vs 17,1 % ; p < 0,0001). Nous n’avons pas pu conclure sur la mortalité et les chutes.

Conclusion

Un impact positif du dispositif MAIA de l’Aube sur la réhospitalisation précoce et tardive a été montré.