John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Étude de l’impact d’une prise en charge MAIA sur la réhospitalisation des patients âgés de 75 ans et plus Article à paraître

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4

Tableaux

Auteurs
1 Pôle santé publique et performance, Centre Hospitalier de Troyes, France
2 Comité universitaire de ressources pour la recherche en santé (CUR2S), Université de Reims Champagne Ardennes, France
3 Pôle Santé Autonomie, CHU de Reims, France
4 Pôle hospitalo-universitaire de gérontologie clinique, CHU de Nantes, France
* Correspondance

Introduction

La sortie d’hospitalisation est un moment clé dans la prise en charge du patient âgé de plus de 75 ans. L’organisation de la transition hôpital-domicile par des réseaux d’aides au domicile et de « care management » peut être efficace. L’hypothèse est que ce dispositif permet une réduction des taux d’hospitalisation à 30 jours.

Méthodes

Étude rétrospective de type cohorte multicentrique réalisée sur les patients suivis par la MAIA de l’Aube entre 2018 et 2020.

Résultats

Le risque de réhospitalisation était significativement plus faible à 30 jours parmi les patients MAIA (1,6  % vs 19,5 % ; p < 0,0001), ainsi qu’à 90 jours (4,8 % vs 35,8 % ; p < 0,0001). En revanche, les durées de séjour étaient plus longues dans ce groupe (20,9 vs 11 jours ; p = 0,005) et les patients consultaient plus souvent aux urgences (40,8 % vs 17,1 % ; p < 0,0001). Nous n’avons pas pu conclure sur la mortalité et les chutes.

Conclusion

Un impact positif du dispositif MAIA de l’Aube sur la réhospitalisation précoce et tardive a été montré.