John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Épidémiologie des troubles neurocognitifs en France Volume 17, numéro 1, Mars 2019

Auteurs
1 Département de médecine générale, Université de Lille, Lille, France
2 Inserm U1171, Degenerative and vascular cognitive disorders, Université de Lille, Lille, France
3 EA2694, Public Health Department, Université de Lille, Lille, France
* Tirés à part

Les troubles neurocognitifs sont fréquents : chaque année, tout médecin ou professionnel de santé est en contact avec des patients ou des proches ayant des premiers symptômes de démence. Néanmoins, leur épidémiologie reste difficile à estimer, en raison de différences réelles dans les facteurs de risque au sein d’un pays ou d’une région (âge moyen, génétique, niveau d’éducation, niveau socio-économique…), de différences dans le recueil de données, dans l’interprétation de ces données au regard des découvertes scientifiques et de l’évolution des critères diagnostiques. Dans cette revue, nous présentons un état des connaissances de l’épidémiologie des démences en France. Les données d’épidémiologie des troubles neurocognitifs en France proviennent principalement de 3 sources : deux cohortes prospectives (PAQUID et 3C) et de grandes bases de données (SNIIRAM, données du RSI, PMSI). Les troubles neurocognitifs affecteraient directement plus de 1,2 million de personnes en France et environ 2 cas sur 3 seraient attribués à une maladie d’Alzheimer. Le taux de prévalence est estimé à environ 40/1 000 personnes après 60 ans et augmente progressivement à 180/1 000 après 75 ans, pour atteindre près d’une personne sur deux après 90 ans. Le taux d’incidence est estimé entre 13 et 19/1 000 personnes-années, et semble diminuer légèrement au fil des décennies. Les cohortes PAQUID et 3C arrivent à leur terme ; malgré le développement des grandes bases de données (SNIIRAM, PMSI…), il semble nécessaire de continuer à mettre en place de nouvelles cohortes prospectives en population générale pour suivre l’épidémiologie des troubles neurocognitifs en France.