JLE

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Effet du vieillissement sur la mémorisation d’itinéraires réels : l’importance de la mémoire de travail et de la mémoire épisodique Volume 10, numéro 4, Décembre 2012

Auteurs
Université Paris Descartes, Laboratoire mémoire et cognition (LMC), Boulogne-Billancourt, France, Université Paris-Sud, LIMSI, Orsay, France, Université Paul-Valéry Montpellier III, Epsylon, Montpellier, France, Centre de psychiatrie et neurosciences, Inserm UMR S894, Paris, France

Cette recherche analyse le rôle des différentes composantes de la mémoire dans le déclin, lié au vieillissement, des capacités de représentations spatiales d’itinéraires nouveaux. Alors que peu d’études ont considéré l’apprentissage d’itinéraires réels, dans cette expérience, la mémorisation des lieux, leur ordre de succession ainsi que la mémorisation des directions d’un itinéraire urbain complexe réel ont été évalués chez 30 jeunes adultes et chez 30 personnes âgées saines. Diverses habiletés cognitives des participants, dont leur mémoire de travail et leur mémoire épisodique, étaient évaluées à l’aide de tests neuropsychologiques. Les résultats mettent en évidence que les différentes performances de mémorisation de l’itinéraire par les participants âgés sont nettement inférieures à celles des participants jeunes dans les trois tâches utilisées. La détérioration de la mémoire épisodique avec l’âge expliquerait en partie que les personnes âgées reconnaissent moins bien les différents lieux de l’itinéraire que les jeunes adultes. Enfin, c’est le déclin de la mémoire de travail lors du vieillissement qui expliquerait que les personnes âgées restituent beaucoup moins bien les directions associées aux repères de l’itinéraire.