John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Apport de l’analyse du microbiote intestinal pour améliorer la prise en charge oncologique chez le sujet âgé Article à paraître

Tableaux

Auteurs
1 Pole de gérontologie clinique, Centre hospitalier universitaire de Nantes, Nantes, France
2 EE MiHAR (microbiotes, hôtes, antibiotiques et résistance bactérienne), Institut de recherche en santé (IRS2), Université de Nantes, Nantes, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : cancer, microbiote, vieillissement, efficacité thérapeutique
  • DOI : 10.1684/pnv.2019.0783

Le vieillissement est considéré comme un facteur de risque majeur dans la survenue de nombreux cancers. Ces dernières années, des études ont montré des modifications de la composition du microbiote intestinal avec l’avancée en âge. De plus, des études épidémiologiques, expérimentales et cliniques rigoureusement menées suggèrent que le microbiote serait impliqué d’une part dans la survenue de cancer et, d’autre part, jouerait un rôle dans l’efficacité et la tolérance des traitements oncologiques, notamment la survenue d’effets indésirables gastro-intestinaux et infectieux. L’objectif de cette revue est de mettre en lumière les principales études qui se sont intéressées aux modifications de la composition du microbiote dans un contexte de vieillissement, de cancer et de prise en charge oncologique, afin de discuter des perspectives de prise en charge spécifiques, notamment adaptées aux patients âgés, en tenant compte de l’analyse du microbiote intestinal. Finalement, nous faisons l’hypothèse que de prochaines études pourront confirmer le rôle de la composition du microbiote intestinal comme un biomarqueur de fragilité et permettant l’optimisation de la prise en charge globale de la personne âgée en oncologie.