JLE

Géographie, Économie, Société

MENU

Espaces de travail collaboratifs en milieu rural. L’hypothèse de l’adhérence territoriale Volume 26, numéro 1, Janvier-Mars 2024

Illustrations


  • Figure 1:

  • Figure 2:

Tableaux

Auteurs
a LEGO, université Bretagne Sud, Campus Tohannic, BP 573 56001, Vannes Cedex
b ESO (UMR CNRS 6590), université Rennes 2, place du Recteur Henri Le Moal, CS 24307, Rennes Cedex
* Auteur correspondant : <clement.marinos@univ-ubs.fr>

L’article vise à éclairer la mobilité résidentielle des néo-ruraux usagers d’espaces de travail collaboratifs (ETC) dans des campagnes reculées et fragiles. Au-delà des facteurs généraux d’installation des citadins en zone rurale, on revient sur le rôle des ETC dans cette mobilité, souvent associée à un projet de vie professionnelle et personnelle plus large. On cherche à caractériser la territorialité de ces usagers d’ETC en introduisant en guise d’hypothèse le concept d’adhérence, plus adéquat que les figures de l’enracinement ou de l’ancrage pour appréhender les spécificités de ce type de migration résidentielle. On montre que l’adhérence au territoire passe par trois étapes : la mobilité géographique, la fréquentation de l’ETC et l’activation de ressources latentes. On souligne le caractère néanmoins réversible de l’installation, proposant ainsi une lecture dynamique de la contribution des ETC à l’implantation en milieu rural et au développement local. On s’appuie pour ce faire sur des enquêtes approfondies menées auprès d’usagers d’ETC en Bretagne et Nouvelle Aquitaine.