John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Une expertise en marge de la grande histoire : cas d‘une pollution par l‘actinium 227 dans la Cité sanitaire de Clairvivre (Dordogne) Volume 2, numéro 1, Janvier 2003

Auteurs
Responsable scientifique et technique IRSN BP35 78116 Le Vésinet Cedex. Chef du service de surveillance de l‘environnement et de l‘intervention (SSEI) de l‘IRSN BP 35 78116 Le Vésinet Cedex. Sous‐directeur à la Direction générale de la sûreté nucléaire et de la radioprotection (DGSNR) 6, place du Colonel Bourgoin 75572 Paris Cedex 12. Ingénieur métrologiste à l‘IRSN BP 35 78116 Le Vésinet Cedex

L‘expertise radiologique réalisée par l‘Office de protection contre les rayonnements ionisants (OPRI) entre 2000 et 2001 dans la Cité sanitaire de Clairvivre en Dordogne fut exemplaire à divers titres. Tout d‘abord, elle s‘est déroulée dans une région où il est exceptionnel de trouver des traces d‘anciennes activités nucléaires. Le lieu de cette expertise est atypique, car la cité édifiée en 1933 par une fédération d‘anciens combattants incarne la plupart des utopies humanistes de l‘entre‐deux guerres. Cette pollution radioactive inattendue fut en outre l‘occasion de se souvenir de certains épisodes de l‘exode des scientifiques à l‘aube de la dernière guerre mondiale et des procédés de l‘époque pour extraire certains radioéléments peu abondants. Cette étude méritait donc d‘être relatée, car elle atteste non seulement des multiples dimensions techniques de la radioprotection dite « opérationnelle » mais aussi de sa finalité de service public : en effet, il ne s‘agit pas seulement de caractériser une pollution mais aussi d‘apporter à ceux qui en sont victimes des solutions réalistes pour s‘y soustraire.