John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Thermal discomfort and health: protect the susceptible (part 2) Volume 14, numéro 3, Mai-Juin 2015

Tableaux

Auteurs
Service des études médicales (SEM) d’EDF
45, rue Kleber
92300 Levallois-Perret
France
* Reprints

Dans cette seconde partie, nous passerons en revue les facteurs humains et liés au bâtiment pouvant augmenter les risques pour la santé de l’exposition à des températures trop basses ou trop élevées dans l’habitat, et les solutions pouvant être proposées pour y remédier.

Nous verrons que beaucoup de ces facteurs sont susceptibles d’augmenter les risques, non seulement pour l’exposition au froid mais aussi pour l’exposition à une chaleur excessive. Ces facteurs individuels comprennent les âges extrêmes, le sexe féminin, la présence de problèmes de santé physiques ou mentaux, l’isolation sociale, un statut-socio-économique bas, l’existence de difficultés pour se déplacer et la méconnaissance des actions permettant de se protéger. Pour le bâtiment, ils incluent une isolation thermique inadéquate et des systèmes de chauffage et de ventilation inadaptés. Ces constatations devraient encourager les secteurs du social, du bâtiment et de la santé à adopter une approche intégrée pour éviter que les populations les plus vulnérables ne soient exposées à des températures trop basses ou trop élevées dans leurs logements.