John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Téléphones mobiles et neurotoxicité pour le système nerveux central Volume 5, numéro 2, Mars-Avril 2006

Auteurs
Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris), Parc ALATA, BP2, 60550 Verneuil-en-Halatte, France

La téléphonie mobile s’est largement développée ces dernières années. L’inquiétude de la population quant à un effet potentiel des ondes émises sur le système nerveux central est légitime du fait de la position du téléphone lors de son utilisation. Nous faisons ici un état des lieux des travaux concernant les effets neurotoxiques potentiels des radiofréquences émises par les téléphones mobiles, c’est-à-dire une atteinte au niveau structural, fonctionnel, électrophysiologique, comportemental ou au niveau du développement neural. De nombreuses études ont été effectuées et leur analyse ne met en évidence aucun effet certain, quel que soit le niveau étudié. En l’état actuel des connaissances, les radiofréquences de la téléphonie mobile ne semblent pas être toxiques pour le système nerveux central. La revue des travaux montre une grande disparité des protocoles et des paramètres mesurés, et pour conforter les résultats et répondre clairement aux inquiétudes, d’autres études complémentaires doivent être effectuées. La standardisation et la reproduction de travaux antérieurs semblent être actuellement une orientation nécessaire de la recherche dans ce domaine.