John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Analyse spatiale de la vulnérabilité à la fièvre typhoïde dans la ville de Batna (Est de l’Algérie) Volume 15, numéro 3, Mai-Juin 2016

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5

Tableaux

Auteurs
Laboratory of natural hazards and spatial planning (LRNAT)
University of Batna 2
05000 Batna
Algeria
* Reprints
  • Mots-clés : Batna, cross-connexion, densité de Kernel, fièvre typhoïde, vulnérabilité
  • DOI : 10.1684/ers.2016.0861
  • Page(s) : 228-37
  • Année de parution : 2016

Pouvoir déterminer la zone de risque de contracter la fièvre typhoïde dans une ville est essentiel dans la lutte contre cette maladie. L’objectif de cette étude était d’explorer le potentiel de l’analyse spatiale des données d’interconnexion des réseaux d’adduction d’eau et d’assainissement de la ville de Batna (Algérie), par la méthode Kernel density estimation (KDE) qui permet de cartographier la distribution spatiale de la vulnérabilité à la fièvre typhoïde dans la ville. Les principaux facteurs influents sont pondérés et intégrés dans la base de données géospatiales, établie par le biais de connexions croisées entre le réseau d’adduction d’eau potable et le réseau d’assainissement. Le résultat de la distribution de la vulnérabilité a montré qu’un total de 50 % de la ville est non-vulnérable, 12 % moyennement vulnérable et 4 % (49 districts) hautement vulnérable. Ce résultat dans sa globalité, peut constituer un outil appréciable et efficace pour les autorités locales pour la surveillance et l’aide à la décision.