John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Perception des risques et gestion de l’air intérieur dans l’habitat familial en contexte de maladie respiratoire chronique de l’enfant. Le cas de la mucoviscidose et de l'asthme Volume 18, numéro 4, Juillet-Août 2019

Auteur
UMR 6590 ESO – Université Rennes 2
Maison de la recherche en sciences sociales
Place du Recteur Henri Le Moal
35043 Rennes cedex
France
* Tirés à part
  • Mots-clés : mucoviscidose, asthme, air intérieur, risque
  • DOI : 10.1684/ers.2019.1330
  • Page(s) : 329-32
  • Année de parution : 2019

Les familles d’enfants souffrant de mucoviscidose et d’asthme reçoivent des recommandations de bonnes pratiques pour préserver leurs enfants d’éventuels risques d’inflammation et d’infection pulmonaires. Certaines de ces recommandations concernent leur habitat (le logement et son environnement) et leurs pratiques domestiques. Elles sont transmises aux parents par les soignants (pneumopédiatres et puéricultrices) et/ou par un conseiller médical en environnement intérieur. Les familles évaluent l’état de santé de leurs enfants, ainsi que leur habitat et leurs capacités à l’entretenir au regard des recommandations reçues. Pour soigner au mieux leurs enfants, elles agissent sur leur environnement intérieur et leurs pratiques domestiques selon les liens qu’elles établissent entre les risques respiratoires et leurs manières d’habiter. Les enquêtes sociologiques rendent comptent de la gestion pratique de l’air intérieur par les familles qui résulte de ce processus d’identification des risques, d’évaluation et d’ajustement des conditions d’habitation.