John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Les perspectives d’évaluation des risques sanitaires liés aux particules. Avis d’experts (projet RECORD) Volume 20, numéro 4, Juillet-Août 2021

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
1 Univ. Lille, URL 4515
Laboratoire de génie civil et géo-environnement (LGCgE)
F-59000 Lille
France
2 Faculté de pharmacie de Lille
Laboratoire des sciences végétales et fongiques (LSVF)3, rue du Professeur Laguesse
59000 Lille
France
3 Univ.Lille
LUMEN (ULR 4999)
F-59000 Lille
France
4 ILIS
42, rue Ambroise Paré
59120 Loos
France
5 Membre du directoire scientifique, RECORD
Campus LyonTech La Doua
66, boulevard Niels Bohr CEI 1 - CS 52132
69603 Villeurbanne cedex
France
* Tirés à part

Véritable enjeu de santé publique, les particules atmosphériques véhiculent un « cocktail » de polluants adsorbés à leur surface et jouent un rôle déterminant dans la toxicité de la pollution. L’objectif de cet article sont d’étudier la pertinence des outils d’évaluation et de gestion de l’impact des particules atmosphériques sur la santé humaine. Pour explorer les pratiques actuelles et définir les besoins futurs, nous avons mené des entretiens avec des chercheurs, des ingénieurs de bureaux d’études et des acteurs institutionnels reconnus dans différents domaines d’expertises liées aux particules. Une analyse qualitative de leurs réponses a permis d’obtenir une carte heuristique représentant les catégories d’idées/de concepts. Les experts se sont principalement exprimés sur deux méthodologies actuellement utilisées mais optimisables : (i) l’évaluation des risques sanitaires qui ne peut pas être appliquée pour les particules atmosphériques, par manque de valeur toxicologique de référence, rendant incontournable l’approche « substance par substance » ; et (ii) l’évaluation qualitative d’impact sanitaire pour laquelle les efforts doivent se focaliser sur le développement de nouveaux indicateurs sanitaires et sur l’homogénéisation de la méthodologie appliquée. De nouveaux points de réflexion ont ainsi été mis en avant comme celui d’ouvrir la voie à de nouveaux projets transdisciplinaires.