John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Les analyses coûts-bénéfices en santé environnement prennent-elles correctement en compte les préférences de la population ? Volume 17, numéro 4, Juillet-Août 2018

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
Auteurs
Aix-Marseille Univ., CNRS, EHESS, Centrale Marseille, AMSE
5, boulevard Maurice Bourdet
CS50498
13205 Marseille cedex 01
France
* Tirés à part

Les analyses coûts-bénéfices constituent un moyen pour le décideur public comme privé de rationaliser ses choix. Le processus semble transparent et le traitement des préférences égalitaire, puisque les préférences de chaque individu sont prises en compte de façon similaire lors de l’agrégation. Toutefois, en présence de composantes non marchandes évaluées sur la base des préférences de la population, les individus sont limités dans l’expression de leurs préférences, à la fois par leur revenu et par leur besoin de subsistance. Nous étudions les conséquences de ces contraintes sur la révélation des préférences et sur l’évaluation monétaire des biens non marchands. Nous trouvons qu’elles amènent à favoriser implicitement les préférences des individus à revenu élevé. Se pose alors la question de la correction des évaluations monétaires lors du traitement des préférences individuelles.

Licence Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International