John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Impact de l’exposition aux PM2,5 sur les capacités cognitives des enfants de l’étude BREATHE Volume 18, numéro 6, Novembre-Décembre 2019

Illustrations

Auteur

Cette brève est tirée de l’article suivant : Rivas I, Basagaña X, Cirach M, et al. Association between early life exposure to air pollution and working memory and attention. Environ Health Perspect 2019 ; 127(5) : 57002. doi : 10.1289/EHP3169

 

Étoffant les connaissances relatives à l’effet de la pollution atmosphérique sur le développement cognitif, cette investigation dans la Brain development and air pollution ultrafine particles in school children (BREATHE) study est l’une des plus vastes à ce jour. Axée sur deux fonctions essentielles évaluées à l’âge de 7 à 10 ans – l’attention et la mémoire de travail –, elle décrit l’impact de l’exposition aux particules fines pour différentes fenêtres dans les deux sexes.