John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Évaluation de l’exposition aux champs magnétiques dans les habitations situées à proximité des lignes de transport de l’électricité en France Volume 3, numéro 2, Mars-Avril 2004

Auteurs
Registre bourguignon des cancers digestifs (EPI INSERM 0106), Faculté de médecine, BP 87900 21079 Dijon Cedex, France <fclinardu‐bourgogne.fr> Réseau Transport Électricité, Immeuble Ampère, Courbevoie, France 3. Registre des hémopathies malignes de Côte‐d’Or (INSERM DGS 93R 388), Faculté de médecine, Dijon, France

L’exposition aux champs magnétiques (CM) résidentiels à proximité des lignes à haute et très haute tension (HT et THT) a été mesurée pour la première fois en France sur un échantillon de logements représentatifs. Une base d’échantillonnage originale a été constituée, pour l’occasion, à partir d’enregistrements vidéo réalisés depuis un ULM. Cet ULM a survolé toutes les lignes HT et THT de Côte‐d’Or (21) et recensé les logements situés à proximité. L’intensité moyenne des CM dans ces logements est supérieure à l’intensité moyenne des logements français (0,05 et 0,01 µT respectivement) mais reste faible par comparaison avec d’autres pays. Des modèles de régression linéaire et logistique ont été utilisés pour déterminer les facteurs associés à une intensité élevée de CM. Deux facteurs ont été identifiés : la présence des lignes (distance et type) et la date de construction du logement. Une adaptation française du « code de câblage » de Wertheimer et Leeper a été testée. L’intensité moyenne de CM pour chaque strate du code français est proche de celle du code américain. Comme son homologue américain, le code de câblage français n’explique que 20 % des variations de CM d’un logement à l’autre. Dans le cadre d’une étude épidémiologique, la mesure précise de l’exposition des personnes ne peut se limiter au recensement des lignes électriques avoisinantes et nécessite donc de recourir à des techniques plus complexes à mettre en œuvre comme le port de dosimètres individuels.