John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Étude du volume expiratoire forcé en fonction de nombreuses expositions environnementales au tout début de la vie Volume 19, numéro 1, Janvier-Février 2020

Auteur

Cette brève est tirée de l’article suivant : Agier L, Basagaña X, Maitre L, et al. Early-life exposome and lung function in children in Europe: an analysis of data from the longitudinal, population-based HELIX cohorte. Lancet Planet Health 2019 ; 3(2) : e81-e92. doi : 1016/S2542-5196(19)30010-5

 

Le concept d’exposome, proposé par Christopher Wild en 2005, est de plus en plus fréquemment évoqué mais les études ayant tenté d’appréhender ce concept dans sa dimension la plus large (à savoir la totalité des expositions environnementales d’un être humain depuis sa conception) et de la traduire de manière opérationnelle sont encore rares. L’objectif de cette étude était précisément d’étudier les relations entre de nombreuses composantes de l’exposome depuis la conception (86 types d’expositions environnementales prénatales et 125 types d’expositions postnatales) et un indicateur de fonction respiratoire chez des enfants âgés de 6 à 12 ans, à savoir le volume expiratoire forcé durant la première seconde (VEF1).