John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Épidémiologie : l'ère du soupçon ? Volume 9, numéro 4, Juillet-Août 2010

Auteur
Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Service de médecine nucléaire 83, bd de l'Hôpital 75651 Paris cedex 13

L'épidémiologie joue un rôle irremplaçable dans la prise de décision en santé publique et en médecine clinique en fournissant des données sur l'état sanitaire, en concourant à l'analyse de risques et à l'évaluation des pratiques et de la politique de santé. Mais l'épidémiologie rencontre des difficultés à répondre clairement sur le niveau, voire la réalité, des risques liés à de faibles expositions, en particulier environnementales, et on relève dans ce domaine un grand nombre d'études contradictoires et de « faux positifs ». Parmi les causes de ces discordances on relève fréquemment l'absence de prise en compte des incertitudes sur les expositions aux facteurs de risques suspectés ou à leurs facteurs de confusion (particulièrement dans les études cas-témoins où leur estimation est rétrospective), la multiplication sans précautions des tests statistiques et la présence de biais incontrôlables (en particulier des biais d'anamnèse). Ces difficultés pourraient le plus souvent être maîtrisées. Elles conduisent à la nécessité d'élaborer une échelle de validité des études épidémiologiques qui évalue leur fiabilité méthodologique et le degré de preuve qu'elles peuvent apporter.