JLE

Environnement, Risques & Santé

MENU

Développement d'un système d'information géographique pour la cartographie des cultures agricoles et son application à l'estimation de la proximité résidentielle aux cultures dans le projet GEOCAP Agri Volume 22, supplément 1, Décembre 2023

Illustrations


  • Figure 1.

  • Figure 2.

  • Figure 3.

  • Figure 4.

  • Figure 5.

Tableaux

Auteurs
1 Data Science Division (DATA) Santé publique France 12, rue du Val d’Osne 94410 Saint-Maurice France
2 Epidemiology of Childhood and Adolescent Cancers, CRESS, INSERM, UMR1153, Université Paris-Cité Paris France
3 National Registry of Childhood Cancers Hôpital Paul Brousse Groupe hospitalier universitaire Paris-Sud Assistance publique hôpitaux de Paris (AP-HP) Villejuif et Centre hospitalier régional universitaire de Nancy Vandœuvre-lès-Nancy France
4 Environmental and Occupational Health Division (DSET) Santé publique France 12, rue du Val d’Osne 94410 Saint-Maurice France
* Reprints : P. de Crouy-Chanel
* Co-last authors

Contexte et objectif

Pour répondre aux besoins des études épidémiologiques sur les effets des expositions aux pesticides liées à l’environnement agricole sur la santé, Santé publique France a développé une méthode de construction d’une cartographie multi-sources des cultures en France métropolitaine, en collaboration avec l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Ce développement a été mis en œuvre dans le cadre du projet GEOCAP-Agri portant sur le risque de cancers chez l’enfant.

Méthodes

Trois sources de données – Corine Land Cover, le Registre parcellaire graphique et les informations vignes et vergers de la BD TOPO® – ont été intégrées dans un système d’information géographique (SIG). La cartographie multi-sources obtenue a été raffinée pour éliminer les surfaces non agricoles, et les surfaces en doublons ont été supprimées. Les cas de discordance des sources sur le type de culture d’un polygone en culture ont été résolus par un algorithme développé pour déterminer le type le plus probable. La cartographie a été intersectée avec les limites administratives françaises et les zones tampons autour des lieux de résidence de 20 198 enfants témoins de l’étude nationale GEOCAP (période 2010-2013). Les données de la cartographie multi-sources ont par ailleurs été comparées aux résultats du recensement agricole, qui constitue la donnée de référence bien qu’il ne soit pas une base de données géographiques très précise.

Résultats

Les surfaces estimées par la cartographie multi-sources pour la viticulture, les céréales à paille, les oléagineux et le maïs sont très bien corrélées avec celles du recensement agricole, la corrélation pour les surfaces en arboriculture étant moins bonne. Près de 90 % de la population française résident dans des communes comprenant au moins un polygone de surface agricole, et 7 témoins sur 10 de l’étude GEOCAP vivent à moins de 1 000 m d’une zone de cultures.

Conclusion

Cet outil a été construit avec une méthode homogène sur l’ensemble du territoire hexagonal, multi-sources et évolutive. Il permet de caractériser, rétrospectivement et pour une période ciblée, l’environnement résidentiel agricole à différentes échelles administratives (études écologiques) et à proximité de lieux de résidence géolocalisés (études cas-témoins).