John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Conséquences sanitaires 35 ans et 10 ans après les accidents nucléaires de Tchernobyl et de Fukushima Volume 20, numéro 6, Novembre-Décembre 2021

Tableaux

Auteurs
1 Laboratoire d’épidémiologie des rayonnements ionisants
BP 17 - 92262 Fontenay-aux-Roses
France
2 Service de recherche sur les effets biologiques et sanitaires des rayonnements ionisants
Pôle santé et environnement
Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire
BP 17 - 92262 Fontenay-aux-Roses
France
3 Service de médecine interne
Hôpital Central de Hirata
Kami-Yomogida
Hirata-mura
Ishikawa-gun
Fukushima 963-8202
Japon
4 Service de santé publique
Ecole de médecine
Université médicale de Fukushima
Fukushima 960-1295
Japon
* Tirés à part

Suite aux deux accidents nucléaires majeurs de Tchernobyl en 1986 et Fukushima en 2011, les populations touchées ont été exposées aux radionucléides libérés accidentellement dans l’environnement et pouvant affecter leur santé. De nombreuses études épidémiologiques ont montré des effets sanitaires des rayonnements ionisants dans des populations exposées dans différentes situations (survivants japonais des bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki, mineurs d’uranium, populations exposées au radon dans l’habitat, etc.). La santé des populations affectées par les retombées radioactives des accidents de Tchernobyl en Ukraine et de Fukushima au Japon a également fait l’objet d’études épidémiologiques. En termes de conséquences sanitaires, l’accident de Fukushima diffère de celui de Tchernobyl à bien des égards. Nous proposons ici une synthèse des connaissances sur les conséquences sanitaires de ces deux accidents nucléaires majeurs. Les effets sanitaires reconnus et les potentiels effets sanitaires associés aux retombées radioactives de ces accidents sont brièvement présentés.