JLE

Environnement, Risques & Santé

MENU

Cerveau et environnement : attention, fragiles ! Volume 23, numéro 2, Mars-Avril 2024

Illustrations


  • Figure 1.

  • Figure 2.
Auteur
Neurologue à Aubenas Présidente du Club de neurologie de l’environnement Praticien hospitalier, service de neurologie CH Valence 179, boulevard du Maréchal Juin 26000 Valence France
* Tirés à part : P. Homeyer

L’homme a toujours cherché à s’adapter et à maîtriser son environnement. Le développement de son cerveau et de ses connexions cérébrales a permis d’améliorer ses conditions de vie de façon prodigieuse, même s’il existe de grandes disparités au niveau mondial. Or, certaines avancées technologiques ou certains comportements humains dégradent de façon dramatique l’environnement dans lequel l’homme vit. Cela n’est pas sans conséquence sur la santé humaine qui est intimement liée à la qualité de l’environnement global, et à celle des animaux et des végétaux. Ces perturbations affectent directement ou indirectement le développement et le fonctionnement du cerveau, organe que l’on pensait bien protégé et dont on découvre aujourd’hui la vulnérabilité. Cette fragilité a des conséquences sur les maladies qui touchent le cerveau et sur notre capacité à décider et à agir.