John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Caractérisation de l’hétérogénéité spatiale des IESS par une approche spatialisée de la balance résilience/vulnérabilité Volume 19, numéro 4, Juillet-Août 2020

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
Auteurs
1 Univ. Lille, IMT Lille Douai, Univ. Artois, Yncrea Hauts-de-France
ULR 4515 - LGCgE
Laboratoire de génie civil et géo-environnement
3, rue Professeur Laguesse
F-59000 Lille
France
2 Faculté d’ingénierie et management de la santé (ILIS)/Faculté de pharmacie de Lille – LSVF
3 Univ. Lille, CHU Lille, ULR 2694 – METRICS
F-59000 Lille
France
4 Faculté de pharmacie de Lille – LSVF
* Tirés à part

La mobilisation de toutes les politiques publiques est indispensable pour agir sur les inégalités environnementales et sociales de santé (IESS). Le paradigme actuel décrit ces inégalités territoriales comme une accumulation de déterminants de santé défavorables dans une zone géographique donnée, généralement entendue comme la vulnérabilité d’un territoire. L’absence quasi-systématique des déterminants ayant un impact positif sur la santé dans les modèles ne permet pas d’obtenir une vision réaliste de l’impact global de l’environnement sur la santé des populations. L’intégration de la résilience, comme la capacité des territoires à gérer les IESS, devient alors indispensable pour inclure les efforts déployés pour améliorer le cadre de vie des habitants. Validée dans la région des Hauts-de-France, l’analyse conjointe d’un indice composite spatialisé de vulnérabilité et d’un indice composite spatialisé de résilience permet de décrire la balance résilience/vulnérabilité à l’échelle des communes. Cette démarche permettra in fine de mieux caractériser les IESS, d’affiner les connaissances sur les dynamiques territoriales en jeu et d’orienter de nouvelles réflexions en termes de gestion politique et territoriale des risques sanitaires.