JLE

Epilepsies

MENU

Critères électro-cliniques prédictifs de l’évolution bénigne ou sévère d’une épilepsie partielle idiopathique avec pointes centro-temporales Volume 13, numéro 2, Avril - Mai - Juin 2001

Auteurs
via Liguria, 16-09127 Cagliari, Italie.

De nombreuses études ont affirmé le caractère bénin de l'épilepsie partielle idiopathique avec pointes centro-temporales (EPCT). Néanmoins, des données récentes ont montré que certains patients peuvent développer des complications neuro-psychologiques sévères, mais réversibles, au cours de l'évolution de ce syndrome. Nous avons tenté de découvrir des marqueurs prédictifs de ces risques au travers d'une étude prospective d'enfants satisfaisant initialement aux critères diagnostiques classiques d'EPCT. Trente-cinq cas ont été recrutés dès leur première crise, et 5 nous ont été adressés en raison d'une évolution atypique. Des évaluations socio-familiales, neuro-psychologiques et neurologiques ainsi que des EEG de veille et de sommeil ont été répétés régulièrement jusqu'à la guérison complète. Chez 25 des 35 patients non sélectionnés (72 %), le comportement et les capacités cognitives sont restés intacts. Chez 7 (20 %), des difficultés comportementales, scolaires et neuro-psychologiques modérées sont apparues après quelques mois. Chez 3 des enfants non sélectionnés (8 %) et chez les 5 cas vus secondairement, des complications sévères ont perturbé le fonctionnement scolaire, familial et intellectuel. La survenue de complications cognitives n'était pas liée aux caractéristiques des crises ou des traitements, mais était corrélée à cinq patterns EEG intercritiques de veille : (1) foyer lent intermittent ; (2) foyers multiples asynchrones ; (3) longs trains de pointes-ondes rythmiques ; (4) décharges généralisées à 3 c/s ; (5) survenue de symptômes cliniques en conjonction stricte avec les pointes ou les ondes intercritiques. Tous les enfants souffrant de complications ont présenté, pendant plus de 6 mois, différentes combinaisons d'au moins 3 de ces 5 critères EEG.