John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Vers une redéfinition des buts de la chirurgie palliative ? Volume 88, numéro 3, Mars 2001

Auteur
Université Louis-Pasteur, Institut Bergonié, 180, rue de Saint-Genès, 33076 Bordeaux Cedex.
  • Page(s) : 329-31
  • Année de parution : 2001

La chirurgie palliative est une activité peu considérée et mal valorisée. Qu'elle soit présentée comme un pis-aller en fin de vie ou qu'elle soit suspectée d'être mue par un activisme de mauvais aloi par rapport à des approches médicales plus systémiques, elle ne suscite que peu de réflexions et de recherche clinique. Le chirurgien préfère, probablement inconsciemment, la chirurgie à prétention d'emblée curative qui est inscrite dans une logique de recherche ambitieuse et qui lui assure - et ce n'est pas là le moindre moteur de la recherche clinique - une reconnaissance plus marquée et plus médiatisée des patients et de la société. C'est là une différence culturelle notable avec nos collègues chimiothérapeutes rompus aux stratégies thérapeutiques palliatives, accoutumés à une plus grande modestie de l'enjeu. Néanmoins, le chirurgien oncologue soigne plus de patients qu'il n'en guérit et, à ce titre, pratique davantage la chirurgie palliative que curative.