John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Traitement médical des cancers du col utérin métastatiques ou récidivants Volume 93, numéro 3, Mars 2006

Auteurs
Comité de gynécologie médicale, Institut Gustave Roussy, 39 rue Camille-Desmoulins, 94805 Villejuif Cedex

Le cancer du col utérin est le cancer gynécologique le plus fréquent dans le monde. Son incidence diminue dans les pays industrialisés, mais demeure préoccupante dans les pays les plus pauvres. À la phase métastatique ou en cas de récidive, son traitement reste le plus souvent palliatif. La chimiothérapie a une certaine efficacité principalement en territoire non irradié, mais le bénéfice réel pour les patientes n’est pas toujours évident compte tenu des toxicités observées. Le cisplatine est la drogue de référence dans cette situation mais, en monothérapie, les taux de réponses restent modestes. Jusqu’à récemment, les polychimiothérapies n’avaient pas montré de supériorité par rapport au cisplatine seul. L’association du cisplatine au topotécan semble intéressante en phase métastatique ou lors des récidives. Cependant, le mauvais pronostic à court terme de cette pathologie conduit à poursuivre la recherche de traitements plus efficaces. L’évaluation des nouvelles thérapeutiques ciblées constitue un de ces axes de recherche. Des progrès significatifs pourraient survenir dans le traitement du cancer du col utérin avec l’immunothérapie dirigée contre le papillomavirus.