John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Théorie, principes et applications des techniques de fluorescence en biologie cellulaire et cancérologie Volume 94, numéro 1, Janvier 2007

Auteurs
CNRS, Université de Nice, PRISM, Institute of Signaling Developmental Biology and Cancer, UMR6543 Centre de Biochimie, Faculté des Sciences, 06108 Nice Cedex 2, CNRS, Biophysique cellulaire, Institut de pharmacologie et biologie structurale, UMR 5089, 205, route de Narbonne, 31077 Toulouse Cedex 4

L’utilisation des F-techniques est devenue incontournable dans les laboratoires de recherche fondamentale en biologie. Ces techniques issues de développements instrumentaux de la biophysique ont pris leur essor avec l’arrivée des protéines fluorescentes dérivées de la GFP (green fluorescent protein) et la mise sur le marché d’instruments commerciaux. Elles permettent désormais d’aller étudier sur des cellules, des extraits cellulaires ou des tissus, la dynamique de molécules d’intérêts (FRAP, FCS…) ainsi que leurs interactions (FRET, FLIM…). Malheureusement, ces outils sont souvent utilisés sans connaissance approfondie de leurs principes, ainsi que de leurs théories. Ces aspects sont ici développés et illustrés à travers des exemples de la littérature.