John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Standards, Options et Recommandations : conduite à tenir devant une lésion de diagnostic anatomo-cyto-pathologique difficile en cancérologie Volume 88, numéro 8, Août 2001

Auteurs
Standards, Options et Recommandations, 101, rue de Tolbiac, 75654 Paris Cedex 13.

Contexte : La Fédération nationale des centres de lutte contre le cancer (FNCLCC) et les Centres régionaux de lutte contre le cancer (CRLCC), en collaboration avec des partenaires des secteurs public (CHU, CHG), privé et certaines sociétés savantes ont entrepris, depuis 1993, d'élaborer des recommandations pour la pratique clinique en cancérologie : les « Standards, Options et Recommandations » (SOR). L'objectif de l'opération SOR est d'améliorer la qualité et l'efficience des soins aux patients atteints de cancer en fournissant aux praticiens une aide à la décision facilement utilisable. La méthodologie d'élaboration des SOR repose sur une revue et une analyse critique des données de la littérature scientifique par un groupe d'experts pluridisciplinaire, permettant de définir, sur la base du niveau de preuve scientifique et du jugement argumenté des experts, des « Standards », des « Options » et des « Recommandations ». Avant publication, les SOR sont revus par des experts indépendants. Objectifs : Définir, sur la base d'une revue de la littérature et de l'accord d'experts, des Standards, Options et Recommandations pour la conduite à tenir devant une lésion de diagnostic anatomo-cyto-pathologique difficile en cancérologie. Méthodes : Un groupe pluridisciplinaire mis en place par la FNCLCC a revu les données scientifiques disponibles concernant les lésions de diagnostic anatomo-cyto-pathologique difficile en cancérologie. Après sélection des articles, synthèse des résultats et rédaction des SOR, le document a été soumis pour relecture et approbation à 71 relecteurs indépendants. Résultats : Les principales recommandations pour prévenir et éviter un certain nombre de cas de lésions de diagnostic difficile sont : 1) La mise en place et le respect de programmes d'assurance qualité (comportant des procédures écrites) dans tout laboratoire d'anatomie et cytologie pathologiques (standard). 2) La mise à disposition de renseignements cliniques pour permettre l'interprétation d'un examen d'anatomie ou de cytologie pathologiques (standard). 3) La connaissance d'autres informations concernant le patient et des résultats paracliniques peuvent être nécessaires pour l'interprétation de l'examen (option). Les principales recommandations pour la détection d'un cas de lésions de diagnostic difficile sont : 1) Les types tumoraux reconnus de diagnostic difficile doivent faire l'objet d'une relecture systématique (option). 2) La double lecture systématique de tous les cas en routine est coûteuse mais la relecture systématique dans les domaines connus de diagnostic difficile (lymphomes, sarcomes...) par des pathologistes expérimentés est recommandée (accord d'experts). Les principales recommandations pour résoudre le problème d'une lésion de diagnostic difficile sont : 1) Des recoupes de blocs et/ou l'utilisation de techniques spéciales (immunocytohistochimie et biologie moléculaire), l'obtention d'informations complémentaires auprès du clinicien, la demande d'un autre avis anatomocytopathologique localement, la consultation de bases de données, ou la demande d'un nouveau prélèvement par le médecin préleveur, peuvent être nécessaires à l'interprétation en anatomie et cytologie pathologiques (options). En fonction des cas, les différentes options peuvent être associées. 2) Le recours à une consultation extérieure auprès d'un pathologiste expert sera envisagé si les étapes précédentes n'ont pas permis d'établir le diagnostic (recommandations, accord d'experts).