John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Radiologie vasculaire interventionnelle en oncologie Volume 94, numéro 2, Février 2007

Auteurs
Service de radiologie B, hôpital Gabriel-Montpied, BP 69, 63003 Clermont-Ferrand, Inserm Erim EA 3295 ERI 14, F, CHU, 63000 Clermont-Ferrand

Concernant veines et artères, les actes de radiologie vasculaire en oncologie se sont multipliés et leurs indications se sont élargies. Mise à part la prise en charge d’urgences vitales, leur place à titre palliatif ou curatif doit être discutée au cas par cas en concertation multidisciplinaire, en attachant une importance particulière aux précautions d’usage des produits de contraste iodés, à l’immunosuppression, aux troubles de la coagulation, à l’analgésie et au choix des voies d’abord. À titre diagnostique, des biopsies endovasculaires et des prélèvements veineux étagés peuvent être réalisés. Les techniques d’embolisation peuvent prendre place à visée d’hémostase, de dévascularisation tumorale, d’hémodétournement. Elles sont utilisées aussi pour réaliser des chimiothérapies intra-artérielles et des chimio-embolisations. Les obstructions veineuses centrales, des cathéters de chimiothérapie et les occlusions artérielles peuvent bénéficier des techniques de revascularisation. Filtration cave, récupération de corps étrangers endovasculaires ou prise en charge d’autres complications des accès veineux centraux peuvent trouver des indications en oncologie. Des chambres peuvent être implantées par voie percutanée. Pour l’ensemble de ces techniques, seront exposés les principes, les modalités de mise en œuvre et les résultats pour les principales indications.