John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Radiologie interventionnelle des métastases osseuses Volume 94, numéro 2, Février 2007

Auteurs
Service de neuroradiologie, Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, 47 bd de l’Hôpital, 75651 Paris Cedex 13

La radiologie interventionnelle prend une place de plus en plus importante dans la prise en charge des métastases osseuses. En effet, les différents procédés techniques qu’elle utilise, soit par voie percutanée, soit par voie endovasculaire, permettent de traiter de manière simple et sans immobilisation prolongée des patients dont l’état est parfois précaire. Ainsi, la vertébroplastie permet de stabiliser les métastases du corps vertébral, réduisant la douleur et améliorant la qualité de vie des patients. Du fait de son succès, cette technique a également été développée pour les métastases du bassin ou des têtes humérales. Si elle entraîne un effet carcinolytique liée à l’hyperthermie dégagée lors de la polymérisation du ciment, la technique de radiofréquence qui, dans certains cas, peut lui être associée permet, par un moyen d’introduction percutanée, une destruction tumorale complète par hyperthermie et tend à remplacer les anciennes techniques de destruction par alcoolisation ou phénolisation. En revanche, les techniques endovasculaires ont un intérêt plus limité. L’embolisation préopératoire reste de mise dès lors que l’on doit traiter chirurgicalement une lésion hypervascularisée. Elle est moins utilisée à titre palliatif pour supprimer les douleurs locales car on lui préfère actuellement la chimioembolisation qui allie à la fois l’antalgie liée à l’embolisation et l’efficacité antitumorale d’une chimiothérapie sélective. Ces différents procédés devraient encore s’affiner dans les prochaines années et leur efficacité autant que leur caractère peu invasif sont d’autant plus importants que l’on est amené à traiter précocement les métastases osseuses.