John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Progestatifs et métastases osseuses dans les cancers du sein Volume 84, numéro 9, Septembre 1997

Auteurs

L’hormonothérapie dans le cancer du sein métastatique fait appel actuellement à 3 classes thérapeutiques : les antioestrogènes dont le tamoxifène (TAM), les progestatifs, les 2 produits les plus souvent utilisés étant l’acétate de médroxyprogestérone (MPA) et l’acétate de mégestrol (MA), enfin les antiaromatases dont l’aminoglutéthimide (AG). Nous avons pour but de comparer l’efficacité des progestatifs à celle des autres hormonothérapies dans le cancer du sein en évolution métastatique osseuse. Nous avons trouvé dix études comparant MPA et TAM, MPA et MA, MA et TAM, MPA et AG, MA et AG. L’analyse de ces données montre une efficacité supérieure après utilisation du MPA avec des taux de réponse variant de 17 à 77 %, pour une posologie variant de 900 à 2 000 mg/jour. Cela peut être expliqué par le mode d’action du MPA qui conjugue les effets progestatifs, androgéniques et gluco-corticoïdes au niveau osseux.