John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Perspectives de développement du pemetrexed en oncologie Volume 94, supplément 3, numéro spécial, juin 2007

Auteurs
Service d’oncologie médicale, centre hospitalier universitaire Jean-Minjoz, 25000 Besançon, Service de pharmacie, centre hospitalier universitaire Jean-Minjoz, 25000 Besançon

Le pemetrexed disodium (Alimta ®, LY231514) est le premier antifolate capable d’inhiber à la fois la synthèse des purines et des pyrimidines. De nombreux essais thérapeutiques ont été réalisés dans des situations cliniques où le méthotrexate et le 5-fluoro-uracile avaient fait la preuve de leur efficacité. Il a démontré une activité intéressante dans un grand nombre de tumeurs mais avec des profils de tolérance très différents selon les études et les pathologies. L’explication viendra en 2001 par la mise en évidence de la relation entre les carences vitaminiques chez les patients traités et la survenue des toxicités. Une étude randomisée réalisée dans le mésothéliome pleural malin et une autre dans le cancer du poumon non à petites cellules ont permis d’établir son utilité et d’enregistrer le pemetrexed dans ces situations cliniques. D’autres axes de développement restent possibles, mais les résultats sont soit en attente, soit à confirmer comme dans les carcinomes des voies aérodigestives supérieures, du sein, digestifs ou des voies urinaires. Dans tous les cas, l’optimisation du pemetrexed en termes de dose/modalités d’administration ainsi que les associations possibles du fait de son profil de tolérance en font une molécule de chimiothérapie d’avenir.