John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Oxaliplatine en oncologie digestive en dehors du cancer colorectal Volume 93, supplément 2, Numéro spécial, Février 2006

Auteurs
Service d’hépatogastro-entérologie, Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, 47-89, bd de l’Hôpital, 75013 Paris

En quelques années, l’oxaliplatine est devenu un traitement standard des cancers colorectaux en situation métastatique et adjuvante. Dans les autres localisations tumorales digestives, telles que l’œsophage, l’estomac, le pancréas, le foie et les voies biliaires, l’efficacité des chimiothérapies actuelles est malheureusement souvent décevante. Plusieurs équipes ont donc décidé d’évaluer cette nouvelle molécule, le plus souvent dans le cadre de protocoles de polychimiothérapie et parfois en association avec la radiothérapie. Plusieurs essais sont en cours, d’autres vont bientôt débuter. Cependant, les résultats de premières études déjà présentées sont prometteurs, en particulier l’association gemcitabine-oxaliplatine sur 2 jours pour traiter les patients atteints de cancer du pancréas et des voies biliaires, et l’association fluoropyrimidine-oxaliplatine dans les cancers de l’estomac avancés.