John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Lymphangiogenèse et progression tumorale Volume 94, numéro 10, Octobre 2007

Auteurs
Inserm U878, iRTSV/LAPV, CEA Grenoble, 17 rue des Martyrs, 38054 Grenoble Cedex 9, CEA, DSV, iRTSV, Laboratoire Angiogenèse et Physiopathologie Vasculaire, 38054 Grenoble, Université Joseph Fourier, 38054 Grenoble

De nombreuses données montrent un lien fonctionnel entre la lymphangiogenèse, l’invasion des ganglions lymphatiques par les cellules tumorales et la dissémination métastatique. Au cours de la dernière décennie, l’identification de marqueurs protéiques spécifiques des cellules endothéliales lymphatiques a permis l’étude des mécanismes régulateurs de la lymphangiogenèse et la caractérisation de son rôle dans la progression tumorale. Parmi les systèmes régulateurs, les facteurs VEGF-C et D, qui agissent via l’activation de leur récepteur VEGFR3, semblent jouer un rôle important dans ce processus. Des stratégies thérapeutiques ciblant spécifiquement cette voie de signalisation ou visant plus généralement à s’opposer à la lymphangiogenèse tumorale sont actuellement considérées avec, pour finalité, de bloquer la dissémination métastatique des cellules tumorales. Les recherches doivent cependant être poursuivies, tant sur le plan fondamental que clinique, afin d’établir la validité pronostique de la lymphangiogenèse et de valider l’efficacité des thérapies anti-lymphangiogéniques dans le traitement des cancers métastatiques.