John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Le ciblage de l’angiogenèse dans les cancers du poumon Volume 94, supplément 6, Suppl. FMC numéro 7 : Thérapeutiques ciblées : malades sélectionnés

Auteurs
Département de médecine, Institut Gustave Roussy, rue Camille-Desmoulins, 94805 Villejuif

L’utilisation des molécules anti-angiogéniques, au premier rang desquelles le bevacizumab, est désormais validée dans le cancer bronchique non à petites cellules et potentiellement bénéfique dans le cancer bronchique à petites cellules. Le profil de toxicité des agents anti-angiogéniques n’est pas anodin et la sélection des patients doit être rigoureuse. Nous manquons à ce jour de facteurs prédictifs qui permettraient de diminuer la morbidité de ces agents en sélectionnant les seuls patients qui en bénéficieront réellement. L’imagerie fonctionnelle pourrait constituer un outil précieux d’évaluation précoce de leur activité mais ses modalités et sa place doivent être définies. De nombreux points restent à explorer, en particulier la meilleure séquence d’administration des agents anti-angiogéniques par rapport aux cytotoxiques conventionnels, leur toxicité à long terme et leur place en situation adjuvante.