John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Hormonoradiothérapie des adénocarcinomes non métastatiques de la prostate Volume 92, numéro 12, Décembre 2005

Auteurs
Service de radiothérapie oncologique, Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, AP-HP, 47-83, Boulevard de l’Hôpital, 75 651 Paris cedex 13

Les adénocarcinomes prostatiques non métastatiques localisés sont dans la grande majorité des cas curables par chirurgie radicale et/ou irradiation, externe ou interstitielle. Les échecs sont plus fréquents lorsqu’il s’agit de formes localement évoluées. Cela a conduit à développer de nouvelles stratégies thérapeutiques. L’une d’elles conduit à associer à la radiothérapie une hormonothérapie, le plus souvent par un analogue de la LHRH, néoadjuvante et/ou concomitante et/ou adjuvante. L’analyse des résultats des essais randomisés récents comparant cette association à une radiothérapie exclusive a montré dans la plupart des cas une amélioration de la probabilité de contrôle de la maladie et, dans certains cas, de la probabilité de survie globale, ce qui permet actuellement de valider le principe de cette hormonoradiothérapie dans les cancers localement évolués, même si de nombreuses questions demeurent sans réponse claire.