John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Gemcitabine en cancérologie digestive Volume 94, supplément 3, numéro spécial, juin 2007

Auteurs
Service d’oncologie radiothérapie, Hôpital Tenon, Paris

La gemcitabine a vu ses indications s’étendre régulièrement depuis quelques années. En cancérologie digestive, elle dispose d’une autorisation de mise sur le marché pour le cancer du pancréas localement avancé ou métastatique. Ses modalités d’administration, ainsi que son association éventuelle à d’autres chimiothérapies ont fait l’objet de nombreuses études de phase III. Le schéma de référence actuel dans cette indication est aujourd’hui la gemcitabine en monothérapie, à la dose de 1 000 mg/m 2 en 30 minutes hebdomadaire pendant 7 semaines puis 3 semaines sur 4. Dans les autres cancers digestifs, de nombreux essais de phases I et II ont été réalisés. Ils montrent l’efficacité potentielle de la gemcitabine, notamment dans les cancers de l’œsophage, des voies biliaires et le carcinome hépatocellulaire. Ils doivent cependant être confirmés par des études de plus grande envergure. Le but de cette revue est de faire le point sur les modalités d’utilisation de la gemcitabine dans le cancer du pancréas, puis de discuter les différents essais qui ont été réalisés dans les autres localisations tumorales.