John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Facteurs prédictifs de récidives locales de carcinomes canalaires in situ. A propos de 217 cas Volume 84, numéro 2, Février 1997

Auteurs
Centre Antoine-Lacassagne, Service de chirurgie cancérologique et réparatrice, 33, avenue de Valombrose, 06050 Nice Cedex 1, France.

Les auteurs ont revu 217 observations de carcinomes canalaires in situ (CCIS) purs avec un suivi médian de 98 mois (et 2 décès sur 31 récidives dont 35 % en adénocarcinome invasif). Les données concernent les circonstances du diagnostic, le volume des lésions, le type anatomopathologique ainsi que les traitements chirurgicaux, plus ou moins associés à l’irradiation. Le but du travail a été de mieux apprécier le risque de récidive (31/217) dans l’optique d’un traitement plus conservateur. Le curage ganglionnaire paraît inutile dans les CCIS. Sur le plan du volume tumoral, les formes localisées peuvent être traitées par chirurgie conservatrice et tirent peu de bénéfice de la radiothérapie, au contraire des formes diffuses. Sur le plan anatomopathologique, les non-comédocarcinomes profitent peu de la radiothérapie qui paraît plus efficace sur les comédocarcinomes. L’étude des berges et des reliquats paraît utile. Le type de traitement reste l’élément majeur de probabilité de récidive.