John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Estimation de l’incidence de huit tumeurs malignes en France à partir des statistiques de l’assurance maladie Volume 86, numéro 2, Février 1999

Auteurs
Direction du service médical de la région Auvergne, 48-50, boulevard Lafayette, 63037 Clermont-Ferrand Cedex.

Ce travail a pour objectif de proposer des coefficients de redressement applicables aux statistiques des tumeurs malignes prises en charge au titre des affections de longue durée par l’assurance maladie permettant d’évaluer la morbidité des cancers dans la population générale en France. Pour atteindre cet objectif, nous avons comparé les données de l’assurance maladie à celles des registres des cancers dans six départements français, après avoir apporté les adaptations nécessaires pour rendre la comparaison possible. Nous avons montré que pour chaque cancer le coefficient de redressement est égal à la médiane des différences relatives observées entre les effectifs des registres et ceux de l’assurance maladie. Nous avons calculé les coefficients de redressement pour les cancers de la vessie (1,07), du côlon-rectum (1,36), de l’utérus (1), du rein (0,83), du poumon (1,33), de l’œsophage (1,56) et de la prostate (1,37). La confrontation des incidences redressées à partir des données de l’assurance maladie aux incidences estimées par l’Inserm et à celles publiées dans la littérature nous a permis de conforter la validité des coefficients que nous proposons, sauf en ce qui concerne le cancer du rein et le cancer du poumon chez la femme pour lesquels nous ne pouvons pas conclure. Notre travail montre que les statistiques de l’assurance maladie constituent une source d’informations utilisable pour l’étude de la morbidité de certaines tumeurs malignes en France.