John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Cancer du larynx et traitement conservateur. Place des associations radiochimiothérapiques et des fractionnements modifiés en radiothérapie Volume 84, numéro 2, Février 1997

Auteurs
Département de radiothérapie oncologique. Institut Curie, section médicale, 26, rue d’Ulm, 75231 Paris Cedex 05, France.

Guérir les patients atteints d’un cancer laryngé en préservant la voix, objectif recherché de longue date par certaines équipes, est devenu une attitude de plus en plus fréquente depuis que la chimiothérapie est devenue plus performante. Chirurgie partielle et radiothérapie apportent des résultats équivalents pour les stades T1-T2. Pour les stades avancés T3 et certains T4, de nouvelles stratégies thérapeutiques intégrant des fractionnements conventionnels ou modifiés et/ou la chimiothérapie tendent à améliorer le contrôle local et à augmenter la survie. Le but de cet article est de faire le point sur les traitements utilisés dans la thérapie conservatrice des cancers laryngés. Sont envisagés : les résultats de l’irradiation conventionnelle, l’importance des paramètres de la radiothérapie (dose, fractionnement, étalement), les fractionnements modifiés (hyperfractionnement, irradiation accélérée), les associations radiothérapie-chimiothérapie, le bilan des essais thérapeutiques. s