John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Approche informatisée évolutive et interactive du programme personnalisé de soin : une expérience du centre Léon-Bérard Volume 93, numéro 5, Mai 2006

Auteurs
Centre Léon-Bérard, 28, rue Laennec, 69373 Lyon Cedex 08, Institut national des sciences appliquées (Insa), 20 av. Albert-Einstein, 69100 Villeurbanne

Le deuxième plan Cancer annoncé par le Président de la République française en 2003 instaure un dispositif en deux temps, autour de l’annonce du cancer. Il s’agit à l’origine d’une demande précise des personnes malades, exprimée lors des premiers États-Généraux du cancer, organisé par la Ligue contre le cancer en 2000. Après une première consultation consacrée à l’annonce du diagnostic, une deuxième consultation devra mettre en place une proposition de stratégie thérapeutique et un programme personnalisé de soin. Ce programme a pour objectif de fournir au patient, comme au personnel médical, un calendrier personnalisé précis du programme de soin. Ce calendrier doit devenir une source d’information homogène pour les différents acteurs, associant des informations théoriques et des informations réelles, mêlant des informations du passé à des informations du futur. Le centre Léon-Bérard a mis en place un outil informatique se construisant en deux étapes. La première vise à informatiser des programmes thérapeutiques théoriques par stade et pathologie. Afin de permettre une vue globale de l’influence du traitement sur la vie quotidienne, nous avons ajouté des informations complémentaires comme le lieu du traitement, le risque théorique d’effets secondaires, les différentes évaluations, ainsi que les actions à réaliser par les patients. La seconde étape de l’outil permet d’attribuer ces programmes thérapeutiques théoriques à des patients précis et de les articuler avec des informations réelles disponibles dans leur dossier informatisé. Ce programme personnalisé reste modifiable et ajustable à tout moment, incluant de plus en plus de données réelles pour chaque patient (par ex. : retard de la chimiothérapie, dates du scanner…). Il devrait permettre une meilleure appropriation des différentes étapes du traitement par les acteurs de soins, et donc une amélioration du suivi et de l’information donnée aux patients au cours de leur prise en charge. Cet outil est utilisé au centre Léon-Bérard depuis septembre 2004.